Le Mur invisible
(Die Wand)


C'est l'été, une femme accompagne des amis dans leur chalet en montagne. Ces derniers se rendent au village le plus proche pour faire des provisions la laissant seule au chalet.

La nuit tombée ils ne sont pas de retour et elle s'endort. Le lendemain matin, inquiète, elle décide de se rendre à pied au village pour essayer de les retrouver mais elle est soudainement stoppée nette par un mur invisible... Elle se rend peu à peu compte qu'elle est enfermée, cernée par ce mur et seule.

Cette situation fantastique, irréelle et apparemment définitive l'amène à reconsidérer sa vie et le monde qui l'entoure, à reconstruire son existence autrement, et elle semble assez vite s'en réjouir comme si elle était dorénavant forcée de saisir une occasion qu'elle n'aurait pas été capable de créer par elle-même.

Ce film, adapté du roman éponyme de Marlen Haushoefer, est assez mystérieux et inédit. Que peut bien signifier ce mur invisible ? Il symbolise peut-être l'absence d'horizon de nos vies contemporaines de plus en plus repliées sur des écrans, mais aussi le repli sur soi, l'incapacité de considérer le monde et d'envisager un nouveau rapport à ce dernier, pour lui préférer un espace de plus en plus proche, rendant toute perspective d'avenir limitée voire impossible…

« Je voulais éviter à tout prix de montrer le mur, qu’il apparaisse aussi peu physique que possible. Il devait être clair qu’il n’était ni tangible ni compréhensible. A l’exception de la première rencontre de la femme avec le mur, ce dernier n’apparaît que dans ses cauchemars. Pour le reste, c’est la musique de Bach qui traduit la proximité physique ou psychologique du mur, et le son du mur à proprement parler, que j’ai longtemps cherché. » (Roman Pölsler)

Willy Durand
Autriche, 2012
1h50

Réalisation et scénario : Julian Roman Pölsler d’après l’œuvre de Marlen Haushofer
Photographie : Helmut Pirnat, Markus Fraunholz, Martin Gschlacht
Interprètes : Martina Gedeck, Wolfgang Maria Bauer, Karlheinz Hackl, Ulrike Beimpold, Hans-Michael Rehberg, Julia Gschnitzer
Distribution : Bodega Films
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques