Le Chemin de la liberté
(Rabbit-proof fence)


L'Australie, dans les années 30 est encore sous l’emprise coloniale britannique. Le peuple aborigène se voit « confisquer » ses enfants par les autorités politiques. Trois petites filles refusent de se soumettre au dictat imposé.

Les enfants vont parcourir plus de 2000 kilomètres à pied pour retrouver leurs mères, et s’échapper d’un camp d’internement catholique. C’est en suivant un mur fait de barbelé, une clôture qui traverse le pays du Nord au Sud que Molly, Gracie, et Daisy vont tout faire pour échapper aux lois australiennes. La traque engagée par le gouvernement pour récupérer les enfants sera sans merci.

Phillip Noyce construit un « road-movie » agrémenté d’un réel suspense. Sa caméra filme à hauteur des enfants, accentuant ainsi la profondeur des paysages (spectaculaires plans de l’Australie méridionale) et insistant aussi sur la dureté des visages des gouvernants colonisateurs britanniques en place.
Australie, 2002
1h34

Réalisation : Phillip Noyce
Scénario : Christine Olsen d’après le roman de Doris Pilkington Garimara
Photographie : Christopher Doyle
Musique : Peter Gabriel
Interprètes : Everlyn Sampi, Tianna Sansbury, Laura Monaghan, Kenneth Branagh, David Gulpipil
Distribution : Bac Films

Dossier pédagogique réalisé par Yannick Lemarié ici.
Critique (Alexandre Tylski) - cadrage.net
Critique - filmdeculte.com
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques