Sharqiya




Kamel, tout comme son frère Khaled, fait partie des Bédouins. Mais, contrairement à son frère, il a fait le pari de l'intégration dans la société israélienne et travaille comme agent de sécurité dans une gare routière. Il vit avec son frère et la femme de ce dernier dans des habitations précaires dans le désert. Mais les autorités israéliennes ont décidé de détruire cet habitat considéré comme illégal...

Avec beaucoup d’intelligence narrative, le film d’Ami Livne met en scène la confrontation de deux frères. Kamel, personnage principal du film, tente le dialogue avec la société israélienne en faisant ce qu’il faut pour s’y intégrer, mais n’en reste pas moins un citoyen de seconde zone, cantonné à des emplois sans responsabilité et toujours suspect. Khaled, lui, s’oppose radicalement à ce choix et refuse toute connivence avec une société qui fait tout pour rendre la vie des Bédouins impossible. La situation de ces deux frères résume et dit l’essentiel d’une cohabitation qui tente indéfiniment d’exister sans jamais y parvenir. Tout est toujours à recommencer.

__________


Ami Livne



Né en 1975 à Tel Aviv en Israël. Après des études de cinéma, il écrit, produit et réalise plusieurs courts métrages et documentaires avant de se lancer dans la fiction. Sharqiya (2012) est son premier long métrage de fiction.

Willy Durand
Israël, 2012
1h25

Réalisation : Ami Livne
Scénario : Guy Ofran
Photographie : Boaz Yehonathan Ya'acov
Musique : Assif Tsahar
Interprètes : Adnan Abu Wadi, Maysa Abed Alhadi, Adnan Abu Muhareb
Distribution : ASC Distribution

Critique (J. Mandelbaum) - lemonde.fr
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Dossier ACID - lacid.org
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques