Foxfire, confessions d'un gang de filles
(Foxfire)


1955. Un quartier populaire d’une petite ville des États-Unis.

Autour de Legs, véritable meneuse, quatre adolescentes se regroupent pour lutter contre la domination des hommes et leur machisme et concluent un pacte à la vie à la mort en se tatouant un petit signe : elles forment le gang Foxfire et vivront selon leurs propres lois en lançant des opérations commando contre des hommes coupables entre autres d’abus sexuels. L’étape suivante, c’est la constitution d’une communauté et pour cela elles se regroupent au sein d’une maison qu’elles achètent. La sensation de liberté est alors totale. Mais cette liberté aura un prix…

Librement inspiré du roman éponyme de Joyce Carol Oates, Laurent Cantet retrace le parcours de ce gang singulier, de la naissance à l’explosion finale, mais c’est aussi un film qui invite à de nombreuses réflexions politiques sur une multitude de sujets qui animent les protagonistes tout au long de leur histoire. Enfin, le film met en évidence avec beaucoup de subtilité les enjeux de pouvoir au sein du groupe mais aussi les liens sentimentaux : la complicité, la jalousie, la fascination, etc. Tout ce qui se joue au sein d’un groupe en apparence soudé pour le meilleur et pour le pire.
France / Canada, 2012
2h25

Réalisation : Laurent Cantet
Scénario : Robin Campillo, Laurent Cantet d’après l’œuvre de Joyce Carol Oates
Photographie : Pierre Milon
Interprètes : Raven Adamson, Katie Coseni, Madeleine Bisson, Claire Mazerolle, Paige Moyles, Lindsay Rollands Mills
Distribution : Haut et court

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques