Paradis : amour
(Paradies: Liebe)


Teresa, la cinquantaine, vit seule avec sa fille. Elle emmène sa fille chez une amie car elle part en vacances au Kenya pour quelques semaines.

Elle se retrouve dans un centre de vacances « paradisiaque » où elle fait la connaissance d’autres femmes venues elles aussi d’Autriche pour des vacances mais surtout pour trouver ce qu’elles n’arrivent plus à trouver chez elles : l’amour. Cependant, Teresa, après une expérience désastreuse avec un des nombreux hommes qui attendent les touristes, se rend compte qu’elle ne pourra obtenir qu’un semblant de ce qu’elle attend qu’avec de l’argent…

Le réalisateur français Laurent Cantet avait en 2005 réalisé Vers le sud qui s’intéressait à la question du tourisme sexuel pratiqué par des femmes occidentales en Afrique. Le propos d’Ulrich Seidl, même s’il fait les mêmes constats, est plus radical, plus direct et moins confortable pour ne pas dire dérangeant. Il y a dans ce film la personnalité de Teresa qui semble sincèrement, du moins au début, rechercher ailleurs une vraie histoire d’amour. Mais il y a aussi les autres femmes qui ont déjà fait le voyage et recherche très précisément des relations sexuelles avec des Africains, exhibent sans complexe leur argent et tiennent des propos racistes sans le moindre scrupule. Le réalisateur ne fait preuve d’aucune compassion envers ces personnages, ne leur trouve pas d’excuses et ne tente pas d’expliquer les raisons qui font qu’elles en sont là, même si au début du film on comprend indirectement que la situation de Teresa en Autriche est terne, ennuyeuse et sans perspective. Ce point de vue du réalisateur est discutable mais il oblige à réfléchir et à protester...

Willy Durand
Autriche, 2012
2h

Réalisation : Ulrich Seidl
Scénario : Veronika Franz, Ulrich Seidl
Photographie : Wolfgang Thaler
Interprètes : Margarete Tiesel, Peter Kazungu, Inge Maux, Dubja Sowinetz, Helen Brugat, Gabriel Mwarua
Distribution : Happiness Distribution

Sélection officielle - Festival de Cannes 2012.

Interdit aux moins de 16 ans.


Critique (Jacques Mandelbaum) - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier - festival-cannes.fr
Dossier GNCR - gncr.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques