Wrong


Dolph a perdu son chien, Paul. Le mystérieux Master Chang pourrait en être la cause. Le détective Ronnie, la solution.

Emma, la vendeuse de pizza, serait un remède, et son jardinier Victor, une diversion ? Ou le contraire. Car Paul est parti, et Dolph a perdu la tête…

Après un second long métrage remarqué, Rubber, Quentin Dupieux, réalisateur inclassable, revient au cinéma avec un véritable hommage à l’amour qui peut exister entre un homme et son chien, véritable sujet de ce film, même si très vite interviennent d’autres histoires, d’autres (fausses ?) pistes narratives : celle d’une mystérieuse secte procanique, une romance avec une nymphomane hystérique, ou encore l’histoire du détective Redneck… L’ensemble est plutôt délirant, angoissant, souvent improbable (une horloge indique 7h60 ? Il pleut à l’intérieur d’une agence de voyage...) et drôle. Relevant de l’écriture automatique, il ne faut guère s’aventurer à rechercher du sens et de la logique.

« Je me suis vite rendu compte qu’il y avait quelque chose de poignant dans l’histoire de ce type, Dolph, qui perd son chien. J’en ai parlé avec l’acteur principal, Jack Plotnick, et on est vite tombé d’accord pour dire qu’il fallait le vivre en vrai. Les exercices de télépathie avec son chien, les scènes où il pleure dans sa voiture parce que son chien est peut-être mort, tout cela aurait pu n’être que rigolo, mais j’ai senti qu’il fallait exploiter le potentiel tragique de ces moments-là. » (Quentin Dupieux)
France, 2012
1h35

Réalisation, scénario et photographie : Quentin Dupieux
Musique : David Sztanke, Quentin Dupieux
Interprètes : Jack Plotnik, Eric Judor, William Fichtner, Alexis Dziena, Steve Little, Marc Burnham
Distribution : UFO Distribution
Critique - lesinrocks.com
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook du film
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques