Guilty of Romance
(Koi no Tsumi)


Izumi et Kazuko vivent dans un appartement glacial, tellement propre et bien entretenu qu’il semble inhabité. Kazuko est écrivain. Il quitte le domicile conjugal le matin et y revient le soir toujours à la même heure.

Pendant ce temps Izumi s’ennuie et commence à en avoir marre des rituels quotidiens très précisément toujours les mêmes. Elle veut travailler et son mari ne s’y oppose pas. Alors qu’elle tente de vendre des plats cuisinés par ses soins dans un supermarché, elle fait la connaissance d’une femme qui lui propose de devenir mannequin. C’est alors une nouvelle vie qui commence pour Izumi qui se sent revivre pleinement...

Ce nouveau film de Sono Sion s’inscrit dans la tradition du cinéma érotique japonais avec son sens particulier de la perversion définit par le réalisateur comme « l’émotion humaine qui s’externalise et tente de saisir toute excitation ». Mais, avec ce scénario particulièrement bien construit et inventif, c’est surtout une critique assez sévère des mœurs de la société japonaise que nous propose Sono Sion, notamment pour ce qui concerne la manière dont chacun doit se soumettre à des règles dont il est bien difficile de s’affranchir. Enfin, le travail sur la couleur et quelques moments de burlesque rendent ce film très savoureux.

Willy Durand
Japon, 2011
1h55

Réalisation : Sono Sion
Scénario : Sono Sion, Mizue Kunizane
Photographie : Sôhei Tanikawa
Musique : Yasuhiro Morinaga
Interprète : Megumi Kagurazaka, Miki Mizuno, Makoto Togashi, Kanji Tsuda, Ryo Iwamatsu, Ryûju Kobayashi
Distribution : Zootrope Films

Interdit aux moins de 16 ans
Critique - critikat.com
Critique - lesinrocks.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques