A perdre la raison


Murielle, bouleversée, se réveille dans un lit d’hôpital. Quatre petits cercueils sont chargés dans un avion…

Mounir vit depuis l’enfance chez André Pinget, un médecin aisé, et lorsqu’il tombe amoureux de Murielle, c’est assez naturellement qu’elle s’installe elle aussi dans la grande maison du médecin qui prend peu à peu le coût de la vie du couple, le mariage, les enfants, la carrière de Mounir, à sa charge. D’abord comblée par ce confort affectif et matériel, Murielle souffre petit à petit du manque d’intimité et de la présence envahissante d’André Pinget…

Thriller familial, Á perdre la raison réussit à nous impliquer dans la lente descente aux enfers de Murielle, remarquablement interprétée par Émilie Dequenne, nous laissant peu de temps pour respirer. On découvre cette histoire en ayant en tête la manière terrible dont elle va se terminer puisque le réalisateur a choisi de commencer son film par la fin. Les ressorts du suspense sont ainsi très vite évacués pour que nous puissions nous concentrer sur l’évolution des comportements et des sentiments des personnages. Des relations humaines dangereuses pour une histoire implacable.
France, 2011
1h55

Réalisation : Joachim Lafosse
Scénario : Thomas Bidegain, Matthieu Reynaert, Joachim Lafosse
Photographie : Jean-François Hensgens
Interprète : Emilie Dequenne, Niels Arestrup, Tahar Rahim, Stéphane Bissot, Mounia Raoui, Redouane Behache,
Distribution : Les Films du Losange
Critique - critikat.com
Critique - lesinrocks.com
Critique - rue89.com
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook du film
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques