Les Femmes du bus 678
(678)


Trois égyptiennes, Fayza, la mère de famille traditionnaliste, Seta, l’intellectuelle révoltée, Nelly, la jeune fille moderne, se retrouvent pour avoir vécu toutes les trois ce cauchemar ordinaire et quotidien, l’agression et le harcèlement sexuels.

Mohammed Diab, dont c’est le premier long métrage, s’est inspiré d’un fait réel : un procès intenté par une victime à son agresseur en 2008. Le réalisateur s’attarde moins sur les faits que sur leurs conséquences destructrices pour le quotidien et le devenir de ces femmes. Ce harcèlement, connu de tous, provoque la honte des victimes et de leurs proches ; le tabou est tel que l’agression est indicible. Les femmes se retrouvent seules. Subir ou réagir, c’est le propos du film.

Jamais Mohammed Diab ne fait fi de la complexité des situations, d’un système bouclé par les tabous moraux, les interdits religieux, les misères sociales et économiques. Nous suivons avec empathie et humour le difficile et courageux cheminement de ces femmes pour obtenir la reconnaissance des humiliations et violences qui leur sont faites. Une immersion dans le quotidien des Égyptiennes... et des Égyptiens.

Marie-Annick Roy
Egypte, 2011
1h40

Réalisation et scénario : Mohamed Diab
Photographie : Ahmed Gabr
Musique : Hani Adel
Interprète : Nahed El Sebaï, Bushra Rozza, Nelly Karim, Omar El Saeed, Bassem Samra, Ahmed El Fishawy
Distribution : Pyramide

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques