Walk Away Renée
(Walk Away Renee)


Ce second long métrage de Jonathan Caouette est une suite parfaitement logique de son premier film, Tarnation, qui relevait de manière expérimentale de l’autoportrait.

Cette fois, c’est à sa mère, Renée, que Jonathan Caouette consacre son film. Cette mère, victime depuis de longues années de troubles mentaux, vit à Houston au Texas mais elle ne fait confiance qu’à son fils qui vit à New York. Ce dernier décide alors de lui trouver une maison d’accueil proche de New York afin de pouvoir s’en occuper plus souvent, d’être là pour elle. Le déménagement est l’occasion d’un voyage ensemble et pour le réalisateur celle d’un nouveau regard rétrospectif sur l’histoire de sa mère, grâce aux nombreuses images filmées par Jonathan Caouette tout au long de son adolescence.

Cependant ce long voyage ne va pas être de tout repos car Renée a perdu ses médicaments et il est impossible d’en obtenir d’autres en attendant qu’elle soit à nouveau hospitalisée…

Formidable ! Même si les procédés expérimentaux utilisés par le réalisateur peuvent donner un aspect assez confus au film il n’en reste pas moins que le portrait qu’il dresse de sa mère et de son histoire est vif et touchant. Et c’est tout simplement une très belle histoire d’amour qui se dessine sous nos yeux...

Willy Durand
France / USA, 2011
1h30

Réalisation et scénario : Jonathan Caouette
Photographie : Noam Roubah, Andres Peyrot, Jason Banker, Jorge Torres, Jonathan Caouette
Interprètes : Jonathan Caouette, Renée Leblanc, Adolph Davis, David Paz, Joshua Caouette, Rosemary Davis
Distribution : UFO Distribution

Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier GNCR - gncr.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques