La Terre outragée
(Land of Oblivion)


Une belle journée de printemps… On passe du temps au bord de l’eau, Anya et Piotr se marient, Alexeï plante un pommier avec son fils…

La centrale de Tchernobyl participe du paysage. Pourtant quelque chose n’est pas normal, Piotr est soudainement réquisitionné, Alexeï, ingénieur, est contacté d’urgence mais n’a pas le droit de dire un mot de ce qu’il vient d’apprendre. Anya part à la recherche de son mari qu’elle ne reverra plus. Les populations sont évacuées de force, c’est la catastrophe !

Dix ans plus tard, la zone est devenue un no man’s land. Anya y revient souvent car elle accompagne des touristes. Ce jour-là elle doit prendre une décision : elle a l’occasion de quitter définitivement la zone mais elle n’y arrive pas… Ce jour-là aussi, Valery, le fils d’Alexeï dont personne ne sait ce qu’il est devenu, et sa mère font partie des visiteurs. Valery s’enfuit dans la zone à la recherche de traces susceptibles de lui permettre de retrouver son père.

Premier film de fiction sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, La Terre outragée dresse le portrait d’une zone en ruine mais aussi de ceux qui de près ou de loin y sont définitivement enchaînés.

Willy Durand
France, 2011
1h50

Réalisation, scénario : Michale Boganim
Photographie : Yorgos Arvanitis, Antoine Heberlé
Musique : Leszek Mozdzer
Interprètes : Olga Kurylenko, Andrzej Chyra, Ilya Iosifov, Sergey Strelnikov, Vyacheslav Slanko, Nicolas Wanczycki
Distribution : Le Pacte
Dossier - cdurable.info
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques