L'Assaillant
(El Asaltante)




Buenos Aires, années 2000. Un homme bien mis, costume, cravate, la soixantaine, entre dans une école et demande à y inscrire son fils. Soudain, il commence à mettre à exécution un plan qu’il avait préparé…

La suite, ce premier long métrage de Pablo Fendrik nous la fait vivre en une heure à peine, épousant au plus près les pas de l’homme dans sa fuite, la mise en scène créant une illusion de temps réel et un saisissant effet de suspense et d’angoisse.

Qui est cet homme à la fois inquiet et déterminé (Arturo Goetz, excellent) ? Que va-t-il faire dans la seconde qui suit ? Que veut-il vraiment et pourquoi agit-il de la sorte ? Une heure après, nous en saurons un peu plus, même si bien des questions nées de cette proximité vont finalement rester sans réponse.

Au-delà de l’exercice de style, assumé et très réussi, ce portrait serré d’un homme dans la ville, en plein désarroi, nous émeut et nous trouble par son humanité, sa vérité et sa part d’incertitude, sur fond de crise économique et sociale.

__________


Pablo Fendrik



Né à Buenos Aires en 1973, il fait ses études au Centro de Investigación Cinematográfica où il réalise ses trois premiers courts métrages. Après avoir travaillé sur la plupart des films de Alejandro Agresti, il débute une carrière de scénariste. En 2007, il réalise son premier long métrage, L'Assaillant, puis en 2008, La Sangre Brota, son second long métrage.

Alain Le Foll
Argentine, 2007
1h10

Réalisation et scénario : Pablo Fendrik
Photographie : Cobi Migliora
Interprètes: Arturo Goetz, Bárbara Lombardo, Germán de Silva, Guillermo Arengo
Distribution : Films Sans Frontières
Critique - critikat.com
Critique - lesinrocks.com
Dossier - commeaucinema.com
Résumés, liens (Fr. / Esp.) - ac-nantes.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques