Amorosa Soledad




Soledad a un besoin maladif d’être amoureuse comme si elle voulait éviter la solitude promise par son prénom. Autour d'elle il n'y a pas de modèle pour la rassurer, ses parents se sont remariés, sa voisine est divorcée ; seul un couple d'amis homosexuels fait preuve de stabilité. C'est pourquoi, à la suite d'une séparation, elle se retrouve avec le cœur littéralement brisé, façon qu'a son corps de refuser la rupture. Souffrant alors de tachycardie et munie d'un électrocardiogramme portatif, elle suit l'évolution de son chagrin. C'est sa rencontre avec Nico et la perspective d'une nouvelle relation qui lui ouvre le chemin de la guérison et du bonheur.

Le duo de réalisateurs argentins Martín Carranza et Victoria Galardi, dont c'est le premier film, nous livre ici une vision très sobre et retenue des déchirements intimes d'un personnage hypocondriaque chez qui les maux du cœur entraînent ceux du corps.

__________


Martín Carranza



Né à Córdoba en Argentine. Martín Carranza a été premier assistant réalisateur sur plus de 20 films argentins dont Les Neuf reines de Fabián Bielinsky (2000). En 2006, il réalise son premier court métrage, Puertas Adentro puis en 2008, son premier long métrage, Amorosa Soledad.

Victoria Galardi



Née en 1977 à Nauquén en Argentine, Victoria Galardi fait des études de cinéma à Buenos Aires et New York. Scénariste de nombreux courts et longs métrages, elle réalise en 2008 avec Martín Carranza son premier long métrage, Amorosa Soledad.

Julien Huger
Argentine, 2008
1h20

Réalisation : Martín Carranza, Victoria Galardi
Scénario : Victoria Galardi
Photographie : Julián Ledesma
Musique : Nico Cota
Interprètes : Iñés Efrón, Fabián Vena, Nicolás Pauls, Mónica Gonzaga, Ricardo Darín
Distribution : Chrysalis Films
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Résumés, liens (Fr. / Esp.) - ac-nantes.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques