Agua




Injustement accusé de dopage lors d’un marathon, Goyo a tout abandonné pour se réfugier dans le désert argentin. Huit ans plus tard, il revient à Santa Fé pour tenter de reconquérir son titre. Une nuit, au volant de sa voiture, il renverse Chino, un jeune nageur qui rêve d’intégrer l’équipe nationale. Ils décident de participer ensemble au marathon...

Savoir nager longtemps et plutôt vite n’est pas toujours le meilleur moyen d’atteindre le monde réel et de vaincre sa difficulté à aimer. C’est une jolie variation sur ce thème que nous propose Verónica Chen, la réalisatrice de Agua. Un film de femme sur les hommes, tout en sensibilité, en tension, tout en allusions, sans jamais alourdir le propos ; elle sait de quoi elle parle et n’a pas besoin d’insister pour être juste. Un film où ce sont les images qui parlent, les dialogues sont réduits, on scrute les douleurs avec des cadrages serrés sur les corps dans l’effort et les têtes qui bourdonnent pour sortir de leur solitude. Un film qui vous prend par le bras fermement mais sans brutalité dès les premières secondes et qui vous lâche pensif pour la soirée, et plus si affinité.

__________


Verónica Chen



Née à Buenos Aires en 1969. Elle fait des études de littérature classique et de cinéma. Après plusieurs courts métrages, elle réalise, écrit et produit son premier long-métrage Vagón Fumador en 2000 puis Agua en 2006 après avoir fondé sa propre société de production, Bambú.

Jean Laour
Argentine, 2006
1h30

Réalisation : Verónica Chen
Scénario : Pablo Lago, Verónica Chen
Photographie : Sabine Lanoelin
Interprètes : Rafael Ferro, Nicolás Mateo, Gloria Carrá, Jimena Anganuzzi
Distribution : Tadrart
Entretien - abusdecine.com
Résumé, liens (Fr. / Esp.) - ac-nantes.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques