El Custodio
(Le Garde du corps)




Rubén se prépare de bon matin avant de se rendre à son travail. Il enfile un gilet pare-balles : il est le garde du corps du ministre de la Planification. C’est un homme réservé, qui assure sa fonction avec professionnalisme et patience, sans se faire remarquer.

Tout le film est centré sur ce personnage qui pose sur le monde où évolue le ministre - en représentation officielle ou dans sa vie privée - le regard impassible d’un homme simple et soumis, alors que ceux qu’il observe et surveille lui refusent toute reconnaissance réelle. Rodrigo Moreno prend en effet le parti radical de filmer la réalité uniquement du point de vue de Rubén, et il fait la démonstration magistrale, sans discours, d’un rapport de classe tendu entre un homme du peuple corvéable à merci et le gouvernant dont il doit assurer la sécurité.

Le portait remarquable d’un personnage solitaire et digne, comme l’est cet ancien militaire qui subit, dans l’ombre, les humiliations et la pression de ceux qui exercent le pouvoir.

__________


Rodrigo Moreno



Né en 1972 à Buenos Aires. Il étudie la mise en scène à l’université du cinéma où il enseigne aussi l’écriture de scénarios et la réalisation depuis 1996. Il réalise son premier court métrage en 1993, Nosotros, puis en 1998 un épisode d'un film collectif, Mala Época. En 2002, il écrit, produit et réalise son premier long métrage de fiction, El Descanso, en collaboration avec Ulises Rosell et Andrés Tambornino. Puis en 2005, El Custodio, son premier long métrage de fiction personnel.

Josette Luciani
Argentine / France / Allemagne / Uruguay, 2005
1h35

Réalisation : Rodrigo Moreno
Photographie : Bárbara Álvarez
Musique : Juan Federico Jusid
Interprètes : Julio Chávez, Osmar Núñez, Marcelo d'Andrea, Elvira Onetto
Distribution : Sophie Dulac
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Résumé, liens (Fr. / Esp.) - ac-nantes.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques