Les Chants de Mandrin


Après l’exécution de Louis Mandrin, célèbre hors-la-loi et héros populaire du milieu du XVIIIème siècle, ses compagnons décident de continuer son combat et ses activités en lançant une nouvelle campagne de contrebande dans les provinces de France.

Aux abords des villages ils organisent des marchés sauvages où ils vendent tabac, étoffes et produits précieux. Ils ont aussi décidé, avec l’aide d’un noble acquis à leur cause, de faire imprimer et de diffuser partout Les Chants de Mandrin, le poème politique de Louis Mandrin.

Pour son quatrième long métrage, Rabah Ameur-Zaïmeche (Bled Number One, Dernier maquis) nous propose une fresque historique qui rend hommage à un célèbre brigand et contrebandier du XVIIIème qui luttait contre les collecteurs d’impôts indirects, Louis Mandrin. Et c’est surtout le justicier, le Robin des bois de l’Ancien régime, qui intéresse le réalisateur qui n’a certainement pas choisi cette histoire au hasard. Le film résonne donc comme une invitation au soulèvement, au combat contre les injustices voire à la désobéissance...

Willy Durand
France, 2011
1h40

Réalisation et scénario : Rabah Ameur-Zaïmeche
Photographie : Irina Lubchansky
Musique : Valentin Clastrier
Interprètes : Rabah Ameur-Zaïmeche, Jacques Nolot, Christian Milia-Darmezin, Kenji Levan, Abel Jafri, Salim Ameur-Zaïmeche
Distribution : MK2 Diffusion

Critique (Cyril Neyrat) - independencia.fr
Entretien - vodkaster.com
Page Facebook
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques