Louise Wimmer


Louise Wimmer n’attend qu’une chose : qu’on lui donne un logement avant qu’elle ne puisse plus faire face, avant qu’elle ne soit plus en mesure de maîtriser la situation.

En attendant, elle vit dans sa voiture, travaille comme femme de ménage dans un hôtel et chez des particuliers, rembourse ce qu’elle peut et s’occupe autant que possible d’elle-même pour rester debout. Elle a encore les forces de se battre, de tenir, de survivre même si plus les jours passent, plus cela devient difficile.

Ce premier long métrage de Cyril Mennegun est remarquable. Le portrait de Louise Wimmer (remarquablement interprétée par Corinne Masiero) est juste. L’attention qu’il porte à son visage, son regard (dans le rétroviseur ou dans un miroir), son corps, ses gestes, en dit aussi long que les dialogues. Cette femme est belle. Il s’agit aussi d’un portrait social sans concession, réaliste sans pour autant tomber dans le spectaculaire ou le misérabilisme. Un film poignant.

Willy Durand
France, 2011
1h20

Réalisation et scénario : Cyril Mennegun
Photographie : Thomas Letellier
Interprètes : Corinne Masiero Jérôme Kircher, Anne Benoit, Marie Kremer, Jean-Marc Roulot, Annie France Poli, Frédéric Gorny, Cécile Rebboah, Maud Wyler, Nicolas Woirion.
Distribution : ARP Sélection
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier - liberation.fr
Site du distributeur
Trois extraits commentés par le réalisateur - telerama.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques