Sleeping beauty


Lucy est une jeune étudiante. Seule et mystérieuse, elle combat chaque jour pour gagner de quoi vivre et continuer ses études. Entre deux cours, elle participe à des expériences médicales rémunérées et le soir elle se prostitue dans un bar "select" de la ville.

Il y a aussi cet ami qu'elle épaule et qui semble être la seule personne avec laquelle Lucy entretient une relation sincère. Toujours à la recherche de nouveaux moyens pour gagner de l'argent elle réussit à se faire embaucher au sein d'un réseau de prostitution très particulier.

Premier long métrage de l'écrivaine Julia Leigh, Sleeping Beauty est un film troublant et dérangeant. C'est d'abord la personnalité de Lucy qui intrigue, tant cette jeune femme ne semble rien ressentir (sauf lorsqu'elle est auprès de son ami) et ne poursuivre aucun projet. Chaque jour est un combat. Belle, lisse et transparente, elle deviendra une "belle endormie" parfaite jusqu'au jour où la tentation de voir ce qui se passe de l'autre côté du miroir va la mettre en danger.

L'esthétique du film, glaciale et clinique, est à l'image de Lucy et d'une société urbaine où prime la valeur d'échange de chaque chose et de chaque être.

Willy Durand
Australie, 2011
1h45

Réalisation et scénario : Julia Leigh
Photographie : Geoffrey Simpson
Musique : Ben Frost
Interprètes : Emily Browning, Rachael Blake, Ewen Leslie, Peter Carroll, Chris Haywood, Hugh Keays-Byrne
Distribution : ARP Sélection

Interdit au moins de 16 ans
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Dossier Cannes 2011 - festival-cannes.com
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques