Black Blood


Dans un petit village du nord ouest de la Chine à proximité du flanc nord de la Grande Muraille, Xiaolin et sa femme vivent pauvrement. Pour survivre et trouver de l'argent pour payer les études de leur fille, ils décident de vendre leur sang.

Chaque jour Xiaolin se rend alors au bord d'une route pour vendre son sang mais auparavant il se prépare en buvant des litres et des litres d'eau car il croit fermement qu'ainsi il en produira de plus en plus. Un jour, alors qu'il est au bord de l'épuisement il décide de créer lui-même une petite banque du sang.

Ce récit est lié à des situations qui existent vraiment et que le réalisateur a pu observer lors de voyages dans cette région désertique, monotone et dévastée. Tourné en noir et blanc le film rend particulièrement bien cette situation en prenant même le risque de nous ennuyer tant les journées sont répétitives. Néanmoins, les personnages qu'il met en scène sont admirables dans leur ténacité à trouver les moyens de survivre là où ils sont au lieu de partir comme beaucoup d'autres l'ont fait avant eux.

Un film surprenant.

Willy Durand
Chine, 2010
2h05

Réalisation, scénario et photographie : Miaoyan Zhang
Musique : Andy F. Butler
Interprètes : Danhui Mao, Mengjuan Liu, Yingying
Distribution : Arizona Films

Critique - critikat.com
Critique - rue89.com
Dossier - commeaucinema.com
Dossier ACID - lacid.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques