Le Voyage




Un adolescent, Martin Nunca (jamais en français...), exclu du collège d'Ushuaïa, en profite pour fuguer et partir à la recherche de son père - dessinateur de bandes dessinées - à travers toute l'Amérique Latine, de la Terre de Feu jusqu'au Mexique. Avec Martin et son vélo c'est un long voyage parsemé de rencontres chaleureuses, de villages humbles, de vestiges de la mémoire de tous ces peuples. Un voyage initiatique pour Martin, entre rêve et réalité, humour et gravité : il découvrira Buenos Aires engloutie, il devra passer des frontières, il assistera à une réunion de "l'organisation des pays à genoux", il suivra un camion collecteur de fonds pour la dette extérieure...
Fernando Solanas, cinéaste engagé, a dû après des menaces de mort en 1976 s'exiler en France. Puis retour au pays. En mai 1991, après des accusations contre le gouvernement de Carlos Menem, il recevra quelques balles en représailles, ce qui bloquera le montage du Voyage de nombreux mois.
Le Voyage : un conte fantastique plein d'ironie, d'humour, de fantaisie. Solanas aime combiner les modes d'expression ("grotesque, pathétique, satire") et il y réussit. Quel bel hommage aux peuples exploités, martyrisés d'Amérique Latine ! Que de trouvailles dans ce conte visionnaire ! Malgré la tristesse du sujet, on rit beaucoup. Le Voyage est une oeuvre enthousiaste, ponctuée de la musique d'Astor Piazzola, agrémentée de très belles images. Laissez-vous entraîner par ce voyage dont la forme n'a pas fini de vous surprendre, dont la richesse vous poursuit encore après.

Jacqueline Bessin
Argentine/France, 1992
2h17

Réalisation et scénario : Fernando Solanas
Photographie : Felix Monti
Musique : Astor Piazzola
Interprètes : Walter Quiroz, Soledad Alfaro, Dominique Sanda, Marc Berman, Cristina Becerra, Chiquinho Brandao, Eduardo Rojo
Distribution : Ciné-Classic

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques