Yoyo


Dans les années 1920 un riche aristocrate s’ennuie dans son palais peuplé de domestiques silencieux. C’est encore l’époque du cinéma muet et seuls des bruits familiers ponctuent le silence. Dans de brefs instants, la photo d’une jeune femme apporte une remontée d’émotion dans la solitude de l’hôte des lieux.

Un jour, il accueille un cirque, il reconnaît l’écuyère mère du jeune Yoyo, son fils. Les circonstances de la vie les amènent à se retrouver et à se séparer, à mener une vie de petit cirque ambulant à travers la crise des années 30, la naissance du cinéma parlant, la guerre, la naissance de la télévision.

Yoyo est un film rare dans la création cinématographique mais qui se rattache à la lignée de Chaplin, Keaton, Tati…. La réalité du spectacle vient à la rencontre d’une vie irréelle : le cinéma et le cirque sont présents en permanence dans le théâtre de la vie. Les gags, ces petits événements comiques, s‘enchaînent avec beaucoup de finesse et de légèreté, même quand le « gagman » n’a pas d’idées. Le rire et le sourire sont toujours au coin des lèvres et l’émotion pointe au détour des situations et des images. La précision et la qualité de la restauration d’un magnifique noir et blanc permettent de profiter de toutes les nuances et de tous les détails d’une mise en scène précise et soignée.

Un hymne, poétique et inépuisable, au cinéma, au cirque et à la vie.

__________


Pierre Étaix



Graphiste de formation, scénariste, interprète, réalisateur, caricaturiste, clown, poète… Pierre Étaix est un artiste multiple.

Son œuvre cinématographique est la plus connue. Souvent construits avec la complicité de Jean-Claude Carrière, ses films ont marqué le cinéma français des années 1960. Ses courts métrages : Rupture (1960), Heureux anniversaire (1961 – Oscar à Hollywood), Insomnies (1963). Ses long métrages : Le Soupirant (1962), Yoyo (1964), Tant qu'on a la santé (1965), Le Grand amour (1968), Pays de cocagne (1970), L’Âge de monsieur est avancé (1987), J'écris dans l'espace (1989 – Fiction pour la Géode). Ses films n’étaient plus visibles depuis une vingtaine d’année en raison d’un imbroglio juridique. Ils ont été complètements restaurés et sont ressortis en salle en juillet 2010 et publiés en DVD en décembre 2010.

Pierre Étaix a publié de nombreux ouvrages de textes et de dessins. Mais la permanence dans son Œuvre, c’est le cirque. Par son mariage avec Annie Fratellini en 1969, il entre dans cette grande famille du cirque et fonde avec elle, en 1974, l’École nationale du cirque Annie Fratellini.

Jean-Yves Roy
France, 1964
1h20

Réalisation : Pierre Étaix
Scénario : Jean-Claude Carrière, Pierre Étaix
Musique : Jean Paillaud
Photographie : Jean Boffety
Interprètes : Pierre Étaix, Claudine Auger, Luce Klein, Philippe Dionnet (Yoyo enfant)
Distribution : Carlotta Films
Dossier - allocine.fr
Fiche Ciné Bleu - atmospheres53.org
Intégrale Pierre Etaix : page Facebook
Pierre Etaix - lesfilmsdetaix.fr
Pierre Etaix - wikipedia.org

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques