The Mortal Storm
(La tempête qui tue)


30 janvier 1933. Dans une petite ville universitaire des Alpes d'Allemagne du Sud, on fête les soixante ans du professeur Roth, éminent scientifique, respecté et admiré de tous.

À l'émouvant hommage rendu par ses pairs et ses étudiants, en particulier Fritz et Martin, les amis d'enfance de sa fille Freya, succède le dîner d'anniversaire. Alors que Fritz annonce ses fiançailles avec Freya, la radio déclare qu'Hitler vient d'être nommé chancelier. Fritz, Otto et Erich, euphoriques, encouragent Martin à les suivre au meeting du Parti. Pacifiste, il refuse, mais grâce à Freya, accepte de les revoir peu après à l'auberge voisine; ils y sont vêtus d'uniformes bruns. Leur chef de section demande à la salle d'entonner un chant nazi. Seuls Freya, Martin et M. Werner, un professeur juif, s'abstiennent...


Véritable réquisitoire contre le nazisme, The Mortal Storm est une puissante évocation des bouleversements que subit la société allemande avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler. Le film, sorti en juin 1940 aux États-Unis, fait partie d'une série d'œuvres anti-nazies, destinées à mobiliser l'opinion américaine majoritairement isolationniste, comme Correspondant 17 d'Hitchcock, Le Dictateur de Chaplin ou The Man I married d'Irving Pichel.
USA, 1940
1h40

Réalisation : Frank Borzage
Scénario : Claudine West, Phyllis Bottome, George Froeschel
Photographie : William H. Daniels
Musique : Bronislau Kaper, Eugene Zador
Interprètes : Margaret Sullavan, James Stewart, Robert Young
Distribution : Théâtre du Temple
Critique - cineclubdecaen.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques