Et maintenant on va où ?


Après Caramel en 2007, la cinéaste libanaise Nadine Labaki donne de nouveau la parole aux femmes de son pays, mobilisées pour la cohabitation entre communautés.

La première séquence du film est saisissante. Des femmes vêtues de noir chantent et dansent jusqu’au cimetière serrant contre elles les photos de leurs époux ou de leurs fils ; certaines portent le voile, d’autres une croix ; à l’entrée du cimetière elles se séparent ; les unes vont vers le cimetière musulman, les autres vers le cimetière chrétien.

Alors que de nouveaux affrontements entre chrétiens et musulmans ont éclaté dans le village voisin, toutes les femmes du village vont s’unir et transcender leurs différences de confession pour éviter que leurs maris et fils s’entretuent. Ingénieuses et très drôles parfois, elles imaginent mille stratagèmes pour divertir l’attention des hommes.

A mi-chemin entre conte musical et chronique sociale, drame et comédie, ce film est d’une justesse incroyable, d’une grande élégance et est littéralement porté par l’énergie des comédiennes qui sont pour la plupart non professionnelles...

Janick James
France, 2011
1h50

Réalisation : Nadine Labaki
Scénario : Thomas Bidegain, Nadine Labaki, Jihad Hojeily, Rodney Al Haddad
Photographie : Christophe Offenstein
Musique : Khaled Mouzanar
Interprètes : Claude Msawbaa, Leyla Fouad, Antoinette El-Noufaily, Nadine Labaki, Kevin Abboud, Julian Farhat
Distribution : Pathé Distribution
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques