Neko dernière de la lignée
(Sukunsa Viimeinen)




Neko, devenue adulte et aujourd'hui vivant dans une petite ville russe, raconte son enfance. Dans les années 60 elle vivait heureuse aux côtés de ses parents et de ses grands-parents au sein du peuple nomade des Nenets en Sibérie. Comme d'autres enfants, elle fut arrachée à sa famille et à son peuple pour être éduquée dans une école soviétique. Neko n'est pas une petite fille comme les autres puisque ses grands-parents la destinent à devenir chamane. Les débuts à l'école sont très difficiles et même invivables pour Neko, renommée par la maîtresse Nadja... Un soir, accompagnée d'un petit camarade, elle prend la fuite pour retourner chez elle...

Après 7 chants de la Toundra en 2000 et Le Voyage perpétuel en 2007, Markku Lehmuskallio et Anastasia Lapsui continuent leur voyage au sein de la culture et de l'histoire du peuple des Nenets. C'est un regard rétrospectif que nous proposent cette fois les deux réalisateurs à partir du témoignage de Neko. Le film nous plonge au coeur des traditions de ce peuple et de leur dissolution dans la culture soviétique au moment où le pouvoir russe s'est intéressé à ce territoire riche en ressources énergétiques. La petite Neko est drôle, têtue et touchante lorsqu'elle se rebelle contre les logiques absurdes de l'école soviétique qui nie son identité d'emblée en lui imposant un nouveau prénom.

Willy Durand
Finlande, 2009
1h25

Réalisation et scénario : Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio
Photographie : Johannes Lehmuskallio
Interprètes : Aleksandra Okotetto, Radik Anaguritsi, Nadezhda Pyrerko, Anastasia Lapsui, Jevgeni Hudi, Ljudmilla Zannikova
Distribution : Baba Yaga Films
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Page Facebook du film
Site du film (finlandais)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques