Au revoir
(Bé Omid é Didar)


« Quand on se sent étranger dans son propre pays, autant se sentir étranger ailleurs. » Noura, la jeune femme qui prononce cette phrase veut quitter son pays, l'Iran.

Elle est avocate mais les autorités lui ont retiré sa licence lui permettant d'exercer. Elle est mariée mais son mari qui est journaliste vit dans la clandestinité car il défend les droits de l'Homme. Elle a une antenne parabolique mais on lui confisque et son appartement fait l'objet de surveillance et de fouilles régulières. Elle trouve un moyen d'obtenir un visa mais le chemin est semé d'embûches. Ici, les obstacles et la violence morale s'insinuent dans tous les instants de la vie, et ce d'autant plus que l'on est une femme vivant seule.

A travers le parcours de ce personnage, Mohammad Rasoulof (La Vie sur l'eau) livre un portrait édifiant et terrifiant de la société iranienne de l'ère Ahmadinejad 2. Une société sous contrôle où l'arbitraire règne en maître et où rien ne semble plus possible.

La mise en scène renforce cette sensation d'étouffement : Leyla Zareh qui interprète Noura est de chaque plan, comme enfermée dans le cadre de la caméra ; autour d'elle il y a toujours des murs, des grilles, des couloirs, des intérieurs aux couleurs ternes qui s'ajoutent aux situations d'empêchement jalonnant son quotidien. On imagine que le tournage clandestin du film (Rasoulof est sous le coup d'une interdiction de réaliser des films et de quitter l'Iran pendant 20 ans, comme Jafar Panahi) a imposé en partie ces choix de mise en scène, mais seul un auteur de talent pouvait faire de nécessité vertu comme ici.

Au revoir a reçu le Prix de la mise en scène dans la section Un certain regard du Festival de Cannes 2011. Selon l'institution cannoise, le film serait arrivé sur clé USB quelques jours avant le festival clandestinement. Un film fort et juste qui nous parle de courage.

Armelle Pain
Iran, 2011
1h40

Réalisation et scénario : Mohammad Rasoulof
Photographie : Arastoo Givi
Interprètes : Leyla Zareh, Hassan Pourshirazi, Benhame Tashakor, Sima Tirandaz, Roya Teymorian, Fariba Jedikar
Distribution : Pretty Pictures

Prix de la mise en scène - Un certain regard - Cannes 2011
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques