My little princess


Violetta vit avec sa grand-mère d'origine roumaine. Hannah, sa mère vit à part et tente sans y arriver de se faire un nom dans les milieux de la peinture. Un jour un ami lui offre un appareil photographique et Hannah se prend de passion pour la photographie.

Peu à peu elle entraîne sa fille dans ses jeux et dans son univers jusqu'à ce que cette dernière devienne son modèle. Ses photographies lui apportent reconnaissance et succès mais dorénavant sa relation avec Violetta ne sera plus jamais la même...

Au départ, Hannah (interprétée par Isabelle Hupert, très à l'aise une nouvelle fois dans ce personnage de femme décalée) ne semble guère s'intéresser à sa fille qui l'embarrasse plutôt qu'autre chose. Puis lorsque Violetta accepte d'entrer dans le jeu de sa mère pour se rapprocher d'elle, elle devient son obsession, poussant sa fille à aller toujours plus loin pour des photographies où le corps souvent nu de Violetta se mêle à des décors baroques et morbides. Pour autant ce n'est guère d'amour dont il est question mais d'intérêt et lorsque petit à petit Violetta prend conscience d'être utilisée tout en ne recevant toujours pas de sa mère l'amour espéré, le duo explose.

Dans ce premier long métrage Eva Ionesco, que l'on connaît principalement comme comédienne, s'intéresse à sa propre histoire, à son enfance, mais aussi à sa mère, Irina Ionesco, photographe controversée.

Willy Durand
France, 2010
1h45

Réalisation : Eva Ionesco
Scénario : Eva Ionesco, Philippe Le Guay, Marc Cholodencko
Photographie : Jeanne Lapoirie
Musique : Bertrand Burgalat
Interprètes : Isabelle Huppert, Anamaria Vartolomei, Georgetta Leahu, Denis Lavant, Jehtro Cave, Louis-Do de Lencquesaing
Distribution : Sophie Dulac Distribution
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Entretien - liberation.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques