Les Emotifs anonymes


Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs.

C’est leur passion commune pour le chocolat qui les rapproche. Ils tombent amoureux l’un de l’autre sans oser se l’avouer. Hélas, leur timidité maladive tend à les éloigner.

La peur a toujours été le moteur des films de Jean-Pierre Améris (peur de l'engagement, peur de la mort...). Mais ici, la peur de rencontrer l'autre est traitée sous forme de comédie.

C'est sans doute son film le plus personnel car le cinéaste a lui-même souffert de ce handicap d'hyperémotivité face à autrui. Il raconte : "Lorsque j'étais enfant et que je devais sortir de la maison, je regardais d'abord par l'entrebâillement du portail pour vérifier qu'il n'y avait personne dans la rue...". Le réalisateur s'est ingénié à nous faire quitter le monde réel en nous entraînant dans des univers décalés grâce à l'importance accordée aux couleurs (le rouge et le vert notamment), aux décors, aux costumes et au choix de la musique.
France, 2010
1h20

Réalisation : Jean-Pierre Améris
Scénario : Philippe Blasband, Jean-Pierre Améris
Photographie : Gérard Simon
Musique : Pierre Adenot
Interprètes : Isabelle Carré, Benoît Poelvoorde, Lorella Cravotta, Lise Lametrie, Swann Arlaud, Pierre Niney
Distribution : StudioCanal
Critique - excessif.com
Dossier - commeaucinema.com
Page facebook
Site du distributeur
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques