Un été suédois
(Flickan)


Suite à un problème de passeport, une jeune suédoise doit passer un été dans la maison familiale perdue en campagne sous la garde d’une tante pendant que le reste de la famille est parti en Afrique.

Sa baby-sitter d’une saison étant foncièrement frivole et négligente, elle se prend de plus en plus en charge, à un tel point qu’elle décide de l’éloigner grâce à un ingénieux stratagème...

Cet apprentissage accéléré fait de rencontres, d’observation de la nature et d’expériences culinaires hasardeuses sans le poids des adultes va peu à peu la métamorphoser en une adolescente rêveuse et malicieuse.

Le réalisateur, Fredrik Edfeldt, aborde le monde de l’enfance avec une intelligence rare, loin de tous les poncifs en vigueur. Le regard de Blanca Engström, adorable fée au visage diaphane, est l’unique prisme par lequel passe ce récit initiatique. Du coup, le monde qui l’entoure devient un univers légèrement irréel, baigné par une magnifique lumière dorée qui change agréablement des sempiternels éclairages glacés et crépusculaires propre au cinéma nordique. Les quelques adultes qui gravitent autour d’elle étant aisément manipulables et à peine plus matures que leur insupportable progéniture. Fredrick Edfeldt n’hésite pas à nous faire partager les nombreux moments de solitude de son héroïne durant de longues plages contemplatives qui imprègnent durablement la rétine longtemps après la vision de son film.

Sébastien Mahier
Suède, 2009
1h40

Réalisation : Fredrik Edfeldt
Scénario : Karin Arrhenius
Photographie : Hoyte Van Hoytema
Musique : Dan Berridge
Interprètes : Blanca Engström, Shanti Roney, Annika Hallin, Calle Lindqvist, Tova Magnusson-Norling, Leif Andree
Distribution : ASC Distribution
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques