Betelnut Beauty
(Ai ni ai wo)




Taipei. Feng croise par un jour d’orage la route de la jolie Fei-Fei. Il arrive de la campagne et hésite à prendre un travail de pâtissier. Elle s’apprête à fuir de chez sa mère avec qui elle ne s’entend plus… Quelques jours plus tard, il la revoit. Définitivement partie de la maison, elle est devenue une « Betelnut Beauty », une de ces filles qui vendent des noix de bétel dans des sortes de baraques en verre le long des rues, habillées et maquillées davantage comme des prostituées que comme de simples vendeuses… Un lien amoureux se tisse vite entre les deux jeunes gens…

Deuxième film de la série intitulée « Contes de la Chine moderne » dont l'objectif est de montrer la vie dans 3 grandes villes chinoises (Pékin, Taipei et Hong Kong), Lin Cheng-sheng met en scène une jeunesse en rupture et ses rêves d'un avenir meilleur dans un monde de plus en plus dangereux.

__________


Lin Cheng-sheng


Né en 1959 à Taïwan. Il gagne d'abord sa vie comme boulanger (comme le héros de Betelnut beauty) puis entre dans une école de cinéma en 1987 avec Edward Yang comme professeur. Il réalise d'abord 3 documentaires puis son premier long métrage de fiction, Family treasure, en 1993. Viennent ensuite Murmures de la jeunesse (1997), Sweet Degeneration (1998), March of Happiness (1999), Betelnut Beauty (2001). En quelques années Lin Cheng-sheng s'est hissé parmi les grands cinéastes de son pays.
Taïwan, 2001
1h45

Réalisation et scénario : Lin Cheng-sheng
Photographie : Han Yun-chung
Interprètes : Chang Chen, Tsai Chen-nan, Kao Ming-chun, Kelly Kuo, Leon Dai, Sun Yu-hui
Distribution : Pyramide
Critique - laternamagika.wordpress.com
Critique - sancho-asia.com
Critique - taiwanmag.net
Dossier (Engl.) - taiwanderful.net
Lin Cheng-sheng - taiwanauj.nat.gov.tw

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques