Paprika


Un laboratoire scientifique vient de mettre au point une machine, le DC Mini, qui permet de rentrer dans les rêves des patients, et de les enregistrer pour analyser et soigner les ressorts de la pensée et de l'inconscient.

Alors que le processus est toujours dans sa phase de test, l'un des prototypes du DC Mini est volé. Dans de mauvaises mains, une telle invention pourrait effectivement avoir des résultats dévastateurs. Le Dr. Atsuko Chiba, collègue de l'inventeur du DC Mini, le Dr. Tokita, décide de s'aventurer dans le monde des rêves via son avatar onirique Paprika, pour découvrir qui s'est emparé du DC Mini et pourquoi, tandis que certains de ses collègues disparaissent ou perdent la raison. Elle va alors rencontrer un cortège hallucinant de personnages ludiques aussi effrayants que fascinants, au risque de s'y perdre...

Paprika est à l'origine un roman de Yasutaka Tsutsui, qui est l'un des plus importants écrivains de science-fiction au Japon, réputé notamment pour le caractère satirique et ironique qu'il dresse de la société japonaise. Paprika est la dernière oeuvre de l'auteur avant qu'il ne décide de se mettre en grève créatrice de 1993 à 1996, pour réagir contre les attaques des différents groupes de pression qui trouvaient ses oeuvres trop politiquement incorrectes. Il a lui-même demandé à Satoshi Kon, réalisateur des films d'animation Perfect Blue et de Millenium Actress, d'adapter son roman.

Paprika est la continuité d'une oeuvre fondée depuis ses débuts sur la confusion fertile entre réel et imaginaire, mémoire et inconscient. Satoshi Kon y pousse encore plus loin sa réflexion sur le culte des images, leur déformation et leur manipulation, leur irréalité qui finit par influencer et menacer le réel. «Le rêve naît de la réalité. Mais je suis persuadé que l'inverse est tout aussi vrai», explique-t-il. Dans ce film à la profusion thématique étonnante, Satoshi Kon pointe autant les limites de la science que ses dangers. Mais Paprika se révèle surtout une magistrale réflexion métaphysique sur le cinéma, élément fondamental de l'inconscient collectif et forme artistique qui permet de rendre le réel vivable.
Japon, 2005
1h30

Réalisation : Satoshi Kon
Scénario : Seishi Minakami, Satoshi Kon
Photographie : Michiya Katou
Musique : Susumu Hirasawa
Distribution : Rezo Films
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Entretien - ecranlarge.com
Entretien - excessif.com
Satoshi Kon - clan-takeda.com
Satoshi Kon - wikipedia.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques