Le Quattro volte


Dans un village des montagnes de Calabre, des hommes s'occupent de la construction d'un four traditionnel pour produire le charbon de bois dont le village a besoin pour se chauffer cet hiver. Dans le village, un vieux berger vit sa vie de tous les jours...

Ce film de Michelangelo Frammartino dont le premier et précédent film, Il dono, nous avait marqué et étonné, est vraiment réjouissant. Il s'agit d'une chronique villageoise à la fois banale et surprenante, de la réconciliation harmonieuse entre l'humain, l'animal et le végétal, au travers de trois histoires toutes simples mais d'une certaine manière merveilleuses. Parfois le film prend des accents burlesques à l'image du chien farceur du berger qui a d'ailleurs obtenu lors de la dernière édition de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes un prix d'interprétation...

Ce film est une oeuvre entière, minutieusement réalisé, et que l'on a envie de revoir très vite.

Willy Durand
Italie, 2010
1h30

Réalisation et scénario : Michelangelo Frammartino
Photographie : Andrea Locatelli
Distribution : Les films du losange
Critique - anglesdevue.com
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur
Site du film (Ital.)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques