Le Plein pays


Dans une précarité extrême, un homme vit seul au sein de la forêt. Son langage est incompréhensible. Il enregistre sur un vieux magnétophone des airs diffusés par la radio. Ces musiques l'accompagnent dans la forêt et sous la terre, dans les galeries qu'il creuse à longueur de journée et où il grave la pierre.

Le Plein pays fait le portrait d'un homme troublant et fascinant, qui ne semble pas appartenir au monde qui nous entoure et qui semble tout en ignorer. Même si ici et là nous pouvons saisir quelques bribes de ce qu'il dit, rien ne nous permet d'entendre un discours compréhensible. Des sujets semblent pourtant obséder cet homme reclus comme la question de la natalité mais impossible d'y déceler quelque chose susceptible de nous expliquer qui il est et comment il est arrivé dans cette forêt. C'est troublant et cela le devient encore plus lorsque l'homme nous entraîne dans les galeries qu'il a creusées. Un travail considérable et absurde. Il y a enfin les dessins gravés sur les pierres, souvent des animaux, comme au temps de la Préhistoire...

Antoine Boutet suit cet homme auquel il ne semble pas possible de poser de questions et nous le fait découvrir de la manière la plus simple qui soit, c'est-à-dire avec les signes laissés par lui dans son environnement. Impossible de nous en faire une idée précise mais ce qui est certain c'est qu'un tel homme nous interroge profondément.

Willy Durand
France, 2009
1h

Réalisation, scénario et photographie : Antoine Boutet
Distribution : Les Films du Paradoxe


Dossier - commeaucinema.com
Dossier - gncr.fr
Les complaintes de Jean-Marie : site dédié à J.-M. Massou - complaintesetmessages.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques