Rubber


Une route dans le désert... des chaises installées ici et là et une voiture qui les renverse en arrivant. Des "spectateurs" sont là qui attendent les instructions pour commencer à voir, à l'aide de jumelles, le film qu'on leur a promis... Au milieu du désert un pneu abandonné se met en mouvement...

Comme l'explique le personnage qui sort de la voiture au début du film et qui s'adresse aux "spectateurs" présents (mais aussi à nous autres) le cinéma est absurde puisqu'il n'y a aucune raison justifiant l'action d'aucun personnage dans aucun film... Le ton est donné et il devient donc parfaitement vain de rechercher une quelconque raison à ce que nous et les "spectateurs" du désert allons voir. Et effectivement, se demander ce qui pousse ce pneu à semer la terreur tout au long de son parcours ne nous mène à rien.

Rubber ne relève ni du film fantastique ni du film d'horreur, il emprunte beaucoup plus à tout un ensemble de films bricolés relevant des séries B. Le film a été tourné de cette manière avec un appareil photo numérique et les trucages sont mécaniques. Pour autant le résultat est plutôt réjouissant et malin car en fin de compte il s'agit d'une véritable comédie qui tente sans y croire de nous manipuler en nous mettant au même niveau que ces "spectateurs" du désert attirés par l'odeur du sang et la vue de l'horreur...

Willy Durand
France, 2010
1h25

Réalisation, scénario et photographie : Quentin Dupieux
Musique : Gaspard Augé
Interprètes : Stephen Spinella, Roxane Mesquida, Jack Plotnick, Wings Hauser, Tara Jean O'Brien, Haley Ramm
Distribution : UFO Distribution

Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Dossier pédagogique - e-media.ch
Fiche de soutien du GNCR - gncr.fr
Page facebook du film
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques