Fix me


Raed Andoni, réalisateur, est la proie de migraines qui ne le lâchent pas et l'empêchent de travailler. Il décide donc de faire de sa situation son nouveau film et entame avec détermination une psychothérapie susceptible de le guérir.

Raed Andoni vit en Palestine et avec lui c'est tout un peuple qui, après quarante ans d'occupation, a la migraine. Mais même si son destin est intimement lié à celui de ses compatriotes et aux humiliations qu'ils subissent continuellement, le réalisateur lutte avant tout pour sa propre identité qu'il tient à maintenir pour ce qu'elle est : singulière. La psychothérapie et ce film sont du coup des moyens de chercher à échapper aux carcans et aux regards des uns et des autres qui enferment et empêchent de se penser librement. Le réalisateur réclame pour lui la liberté de pouvoir être en dehors de tout groupe et de toute idéologie. Cette tâche essentielle n'est pas aisée dans le monde qui l'entoure mais elle est vitale.

Willy Durand
France / Palestine, 2010
1h40

Réalisation et scénario : Raed Andoni
Photographie : Filip Zumbrunn, Aldo Mugnier
Musique : Yousef Hbeisch
Avec : Raed Andoni, Docteur Nasri Qumsia, Fathi Flefel, Yosra Andoni, Majd Andoni, Issam Andoni
Distribution : Sophie Dulac Distribution

Critique - africultures.com
Critique - telerama.fr
Dossier - commeaucinema.com
Entretien - gncr.fr
Fiche - lacid.org

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques