Norteado


Andrés, jeune fermier originaire de Oaxaca au Sud du Mexique, traverse tout le pays pour tenter sa chance aux Etats-Unis. Il erre dans le désert et lâché par el pollero, son passeur, il est arrêté par la Migra, la police des frontières ; il est placé dans un centre de détention et ensuite expulsé.

Il fera plusieurs tentatives pour passer ce fameux mur et il va attendre le moment opportun à Tijuana, ville frontière. Il est recueilli par Ela, la tenancière d’une épicerie, qui lui propose un travail ; Cata, jeune indienne et employée à la boutique, ne voit pas d’un bon oeil l’arrivée de ce nouveau venu. Toutes les deux sont rapidement séduites par cet homme peu bavard.

De nombreux films ont déjà traité de l’immigration clandestine des Mexicains aux Etats-Unis, mais Norteado est différent. Le réalisateur Rigoberto Perezcano s’intéresse plus à ses personnages qu’aux obstacles que représente le passage de la frontière. Non seulement, il met en évidence la détermination de Andrés qui veut partir malgré les supplications de Ela et Cata, mais aussi la solitude et le besoin d’amour de ces femmes, abandonnées par leurs hommes partis aux Etats-Unis.

C’est un film modeste, simple avec peu de dialogues, jamais didactique ni moralisateur, et une belle réflexion sur le désir de liberté des hommes qu’aucune frontière au monde ne saurait empêcher.

Janick James
Mexique, 2009
1h35

Réalisation : Rigoberto Perezcano
Scénario : Edgar San Juan, Rigoberto Perezcano
Photographie : Alejandro Cantú
Musique : Cornelio Reyna
Interprètes : Harold Torres, Sonia Couoh, Alicia Laguna, Luis Cárdenas, Adolfo Madera
Distribution : ASC Distribution
Critique - courrier-international.com (Letras Libres, Mexique)
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier pédagogique - e-media.ch
Site du distributeur
Site du film (Mexique)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques