Vénus noire


A Paris en 1817, devant un parterre de distingués collègues au sein de l'Académie Royale de Médecine, l'anatomiste Georges Cuvier présente ainsi le moulage du corps de Saartjie Baartman : "Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singe".

Sept ans plus tôt, Saartjie Baartman quittait l'Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Elle devint l'icône des bas-fonds, la "Vénus Hottentote" promise au mirage d'une ascension dorée...

Après L'Esquive et La Graine et le mulet, Abdellatif Kechiche réalise une fresque historique présentée avec succès lors du dernier festival de Venise. Il revient sur l'histoire vraie de la "Vénus Hottentote", une femme sud-africaine exhibée dans les salons européens au début du XIXème siècle. De spectacles en spectacles, le film propose une histoire du regard de cette époque, histoire dérangeante qui met à l'épreuve notre propre regard, et fait sans doute de ce film le plus radical d'Abdellatif Kechiche.
France, 2010
2h40

Réalisation et scénario : Abdellatif Kechiche
Photographie : Lubomir Bakchev, Sofian El Fani
Musique : Slaheddine Kechiche
Interprètes : Yahima Torrès, Andre Jacobs, Olivier Gourmet, Elina Löwensohn, François Marthouret, Michel Gionti, Jean-Christophe Bouvet
Distribution : MK2 Diffusion
Critique - excessif.com
Critique - lemonde.fr
Critique - zerodeconduite.net
Dossier (50 p.) - magazine des salles MK2
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques