Tan de repente




Marcia vend des sous-vêtements dans une petite boutique ; elle est jeune et mal dans sa peau. Elle voit la vie découpée par l'embrasure de la porte de son magasin, dans une rue triste de Buenos Aires. Deux adolescentes, Mao et Lenine, errent dans la ville ; un jour elles attaquent Marcia, l'enlèvent et l'emmènent vers une destination inconnue, vers la mer que Marcia n'a jamais vue.

C'est un film sur l'adolescence et le mal de vivre, d'une force émouvante, amusante et troublante ; une chronique ironique et sensuelle présentée sous le forme d'un road-movie très tonique ; le film interroge le spectateur sur les notions de normalité et de marginalité, lui fait partager l'extrême dénuement affectif des personnages ; c'est un voyage entre rêve et cauchemar à l'image des espérances argentines.

Le noir et blanc granuleux de la pellicule donne une dimension presque intemporelle. C'est une oeuvre étrangement "féminine" avec des situations inattendues, des dialogues concis, des cadres serrés.
Ce premier film de Diego Lerman témoigne de la vitalité du jeune cinéma argentin.

Janick James
Argentine, 2000
1h30

réalisation : Diego Lerman
Scénario : Diego Lerman et Maria Meira d'après son court métrage La Prueba
Photographie : Luciano Zito et Diego Del Piano
Musique : Juan Ignacio Bouscayrol
Interprètes : Tatiana Saphir, Carla Crespo, Veronica Hassan, Marcos Ferrante, Maria Merlino, Beatriz Thibaudin
Distribution : Pyramide
Critique - filmdeculte.com
Diego Lerman - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques