Toutes les hôtesses de l'air vont au paradis




Teresa est hôtesse de l'air. Elle aime cette vie rythmée par les aéroports et les vols continus. Elle préfère le ciel, qui lui permet de ne pas prendre de décision concernant l'enfant qu'elle porte et qui n'a pas véritablement de père, au monde terrestre. Dans l'avion qui se rend à Ushuaïa, il y a aussi Julian qui doit tenir une promesse : disperser les cendres de sa femme sur le lac où ils s'étaient rencontrés. La grève organisée par l'aiguilleur de l'aéroport d'Ushuaïa - un original qui vole des pièces d'avions afin de construire son propre aéroplane - les contraint l'un et l'autre à rester au sol. Leur rencontre au bout du monde, là où le ciel et la terre se confondent dans le blanc et où l'horizon peut permettre de tirer un trait sur le passé, est inévitable.

Ushuaïa est un endroit extraordinaire et représente un cadre idéal pour cette histoire. Il propose un paysage invraisemblable qui va permettre aux deux personnages, plutôt désespérés, de reprendre leur vie en main. Daniel Burman, dont ce film est le troisième long métrage, réussit une comédie dramatique pleine d'émotions.

Willy Durand
Argentine, 2002
1h32

Réalisation : Daniel Burman
Scénario : Daniel Burman, Emiliano Torres
Photographie : Ramiro Civita
Musique : Victor Reyes
Interprètes : Alfredo Casero, Ingrid Rubio, Emilio Disi, Norma Aleandro, Valentina Bassi, Veronica Llinas, Nazareno Casero, Daniel Hendler
Distribution : Pretty pictures

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques