Air doll
(Kûki Ningyô)


Un homme d'une quarantaine d'années vit avec une poupée d'air dans son petit appartement de Tokyo. Elle est sa seule compagnie, il lui parle, prend son bain avec elle, et lui fait l’amour chaque soir, en rentrant du travail.

Mais peu à peu au fil des jours, la poupée d'air semble s'éveiller et bientôt elle prend vie. Elle décide donc de partir à la découverte du monde qui l'entoure pendant que son propriétaire est au travail...

Avec ce nouveau film Hirokazu Kore-eda nous prouve qu'il ne manque pas d'imagination. Sa filmographie (de After life à Still walking) était déjà là pour le démontrer... Si au début on peut craindre d'être plongé dans l'univers plutôt sordide de cet homme seul, le film nous embarque peu à peu dans un univers fantastique véritablement surprenant. En effet, à partir du moment où la poupée d'air s'anime, le film prend une tout autre dimension. La vie prend le dessus et les sentiments naissent. Pour autant, ce film est une nouvelle occasion pour Hirokazu- Kore-eda d'aborder certains de ses thèmes favoris, la mort et la disparition, qui lient tous ses films même si à chaque fois il les met en perspective de manière différente. On ne peut que se réjouir qu'Hirokazu Kore-eda soit à ce point capable de nous surprendre à chaque fois.

Willy Durand
Japon, 2009
2h05

Réalisation et scénario : Hirokazu Kore-eda d'après l'oeuvre de Yoshiie Goda
Photographie : Ping-Bing Mark Lee
Musique : world’s end girlfriend
Interprètes : Doona Bae, Arata, Jô Odagiri, Kimiko Yo, Itsuji Itao, Susumu Terajima
Distribution : Océan Films
Critique - anglesdevue.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques