Profils Paysans : l’approche




Premier volet d’une trilogie que Raymond Depardon consacrera au monde rural, Profils Paysans : l’approche est sans doute l’un des plus bouleversant films de son auteur. Depardon y prend le contre-pied de l’image d’Epinal concernant les paysans : des villages, des champs, il ne reste ici que des panneaux indicateurs, là pour signaler où nous sommes, manière pour le cinéaste de rejeter tout folklore paysan dans le hors champ de son film. Ce que nous verrons alors, ce sera principalement des intérieurs – des cuisines – là où la vie intime s’écoule, où les rapports sociaux se construisent (négociations entre vendeurs et acheteurs). Cette façon de filmer en intérieur dit bien la nature du projet de Depardon : approcher la vérité des êtres comme un ami, un voisin, viendrait s’attabler aux côtés de ses proches, de ses pairs. Cette manière à la fois distante, non interventionniste (une caméra posée, fixe, qui enregistre chaque scène dans son entièreté), et proche (ici on est « invité à la table de ») fait toute la singularité de ce documentaire.

Jean-Sébastien Chauvin
France, 2000
1h30

France, 2000, 1 h 30, N&B.
Réalisation et images : Raymond Depardon
Musique : Gabriel Fauré
Distribution : Gémaci

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques