La Chine est encore loin


Ghassira, un petit village où le 1er novembre 1954 un instituteur français et sa femme sont victimes d'une attaque qui marquera le début de la guerre d'Algérie. Ghassira devient alors le « berceau de la révolution ».

50 ans après Malek Bensmaïl séjourne à Ghassira. Il s'agit pour lui d'interroger l'Algérie d'alors au travers des témoignages de nombreux protagonistes de l'époque mais aussi l'Algérie d'aujourd'hui. Son attention se concentre surtout sur l'école du village et ses élèves. Que comprennent-ils du combat mené par leurs grands-parents ? Mais aussi comment perçoivent-ils leur pays et le monde qui les entoure ?

Ce documentaire de Malek Bensmaïl (qui dressait déjà un portrait de l'Algérie contemporaine au travers du quotidien de l'hôpital psychiatrique de Constantine dans son précédent film, Aliénations) est remarquable car il tisse des liens entre des générations qui semblent mal se connaître. Les anciens ont fait la guerre pour l'indépendance de l'Algérie mais l'Algérie dans laquelle vive les plus jeunes ne propose guère d'avenir tant les difficultés économiques et sociales sont nombreuses. Et le réalisateur cherche à nous donner à comprendre ce qui se passe et ce qui se joue aujourd'hui en Algérie peut-être pour qu'une nouvelle identité se construise... Le titre renvoie à une sentence du prophète Mohamed : « Recherchez le savoir, jusqu’en Chine s’il le faut ».

Willy Durand
France, 2007
2h10

Réalisation et scénario : Malek Bensmaïl
Photographie : Lionel Jan Kerguistel
Musique : Camel Zekri
Distribution : Tadrart Films
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Entretien - liberation.fr
Page facebook du film
Site de Malek Bensmaïl
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques