La Régate


Alex, 15 ans, ado renfermé vit seul avec son père. Il cache à son entourage (petite amie, entraîneur sportif) les coups et la violence paternelle. Pour échapper à cette situation, il n'a qu'une obsession : gagner les championnats d'aviron…

Film découvert au Festival Premiers Plans d'Angers, La Régate est, après un documentaire sur le Rwanda en 2005, la première œuvre de fiction de Bernard Bellefroid. Qui, mieux que le réalisateur, peut nous évoquer ce drame en partie autobiographique ?

"Ce n'est pas un film qui s'enfonce dans la violence, c'est la trajectoire inverse. C'est l'histoire d'un homme en devenir qui se bat contre lui-même. C'est l'histoire d'un combat intérieur pour devenir un homme libre. C'est l'histoire d'Alexandre qui se dresse contre la fatalité de la violence pour aller à la quête de sa propre humanité, enfouie pais pas disparue."

Histoire portée par des acteurs remarquables : Joffrey Verbruggen bouleversant en ado très mûr, dur et rageur, Thierry Hancisse impressionnant en père tourmenté et Sergi Lopez touchant en moniteur d'aviron. Visuellement, on apprécie une grande fluidité de la caméra et une très belle lumière qui procurent des moments d'apaisement psychologique lors des efforts physiques de l'entraînement à l'aviron. Sur un sujet délicat (violence père-fils), malgré quelques redites, le cinéaste belge nous offre un récit "aussi émouvant que subtil "et plein de sincérité.

Jacqueline Bessin
France, 2008
1h30

Réalisation : Bernard Bellefroid
Scénario : Bernard Bellefroid, David Lambert
Photographie : Alain Marcoen, Hichame Alaouie
Musique : Claudine Muno & The Luna Boots
Interprètes : Joffrey Verbruggen, Thierry Hancisse, Sergi López, Pénélope Levêque, David Murgia, Hervé Sogne, Stéphanie Blanchoud
Distribution : Pyramide Distribution
Dossier - commeaucinema.com
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques