Les Filles de la sardine




Cette histoire se déroule à Douarnenez, port de pêche du Finistère. Elles sont encore 300 environ à travailler dans la dernière et la plus ancienne conserverie de la ville qui compta plus d'une vingtaine d'usines. Embauchées depuis quelques mois ou en poste depuis des années, à l'usine et dans leur quotidien, les ouvrières racontent leurs premiers jours et les conditions de travail, les copines, la solidarité, les revendications, leurs rêves : leurs vies. Multiplicité d'activités, de caractères, d'expressions, de regards, fragments de vie, les images et les mots de toutes ces femmes tracent un état des lieux et des âmes, dessinent le tableau d'un monde ouvrier en mutation, esquissent des croquis pour l'avenir...

Marie Hélia



Assistante de réalisation et scénariste entre 1986 et 1994, Marie Hélia écrit et réalise ses propres documentaires et courts de fiction dont L’Usine rouge (1989), L'Étoile d’or (1990), An Enez du (1993), Monette (1999), Les Filles de la sardine (2000), Traces de futur (2003), Bobines d’amateur (2004), Les Princesses de la piste (2005). En 2006, elle réalise Microclimat son premier long métrage puis en 2007, La Femme serpent sur les routes entre Brest et Rozvadov.
France, 2001
50 mn

Réalisation et scénario : Marie Hélia
Photographie : Catherine Pujol
Production : Paris-Brest Productions

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques