Un lac




Une famille vit dans une maison isolée près d’un lac, au milieu de forêts recouvertes de neige. Alexi, le fils, est bûcheron. Enclin à des crises d’épilepsie, Alexi est un être particulièrement sensible qui ne fait qu’un avec la nature qui l’entoure. Il est aussi très proche de sa jeune sœur, Hege. Leur mère aveugle, leur père et leur plus jeune frère observent en silence cet amour incontrôlable. Un jour, un étranger arrive, un jeune homme à peine plus âgé qu’Alexi…

Un lac est un film véritablement éblouissant. L'esthétique de ce film retient d'abord l'attention. Les images sont d'une beauté incomparable. Le travail sur la lumière et les couleurs magnifient des paysages de forêts enneigées pour des images sublimes. L'ensemble engendre une ambiance douce et inquiétante à la fois. Si le cadre est autant travaillé c'est surtout pour dire avec des images et des sons l'environnement au sein duquel vit une famille, sans le recours aux dialogues, et aussi une histoire d'amour très simple, évidente, joyeuse. Mais tout va changer, la douceur se transforme peu à peu en inquiétude avec l'arrivée d'un étranger. L'intensité dramatique du film se développe petit à petit principalement via le personnage d'Alexi, véritable cœur sensible du film. À nouveau Philippe Grandrieux déconcerte avec un film sans doute plus sobre que ses précédents (Sombre, La Vie nouvelle) mais toujours aussi exigeant et puissant.

Philippe Grandrieux



Philippe Grandrieux fait des études de cinéma à l'INSAS de Bruxelles puis commence à travailler sur la scène expérimentale belge où il monte des installations vidéos. À partir des années 1980, son activité se partage entre les films expérimentaux et le documentaire. En 1990, il lance l'atelier Live qui produit des plans séquences d'une heure, commandés à des artistes comme Robert Kramer. En 1998, il réalise son premier long métrage de fiction, Sombre, et impose son style singulier, puis en 2002, La Vie nouvelle. Après avoir vu ce film le chanteur Marilyn Manson demande au cinéaste de réaliser un clip pour son titre Putting Holes in Happiness. En 2009 il réalise son dernier long métrage, Un lac.

Willy Durand
France, 2008
1h30

Réalisation, scénario et photographie : Philippe Grandrieux
Musique : Robert Schumann
Interprètes : Dmitry Kubasov, Natalie Rehorova, Alexey Solonchev, Simona Hülsemann, Vitaly Kishchenko, Arthur Semay
Distribution : Shellac
Critique - lemonde.fr
Dossier - abc-lefrance.com
Dossier - commeaucinema.com
Entretien - stardust-memories.com
Philippe Grandrieux - fr.wikipedia.org
Site de Philippe Grandrieux
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques