Le Père de mes enfants




Grégoire Canvel a tout pour lui. Une femme qu'il aime, trois enfants délicieuses, un métier qui le passionne. Il est producteur de films. Révéler les cinéastes, accompagner les films qui correspondent à son idée du cinéma, libre et proche de la vie, voilà justement sa raison de vivre, sa vocation. Grégoire y trouve sa plénitude, il y consacre presque tout son temps et son énergie. Hyperactif, il ne s'arrête jamais, sauf les week-ends qu'il passe à la campagne en famille : douces parenthèses, aussi précieuses que fragiles. Avec sa prestance et son charisme exceptionnel, Grégoire force l'admiration. Il semble invincible. Pourtant sa prestigieuse société de production, Moon Films, est chancelante. Trop de films produits, trop de risques pris, trop de passifs ; mais Grégoire veut continuer d'avancer, coûte que coûte.

Le Père de mes enfants est d’abord un hommage au producteur Humbert Balsan, qui avait fait confiance à Mia Hansen-Løve sur son premier film et qui s’est suicidé en 2005. Au-delà de cette circonstance, il nous fait pénétrer sans complaisance dans les coulisses du cinéma indépendant et dépeint avec pudeur et délicatesse un microcosme familial transformé par l’épreuve. Tous les comédiens y sont remarquables.

« Plus que de deuil, peut-être, le film parle de recommencement. C'est pour cela que la mort arrive au milieu et pas à la fin ni au début : cette structure symétrique c'est la mise en œuvre, l'expression concrète du recommencement. » (Mia Hansen-Løve)

Mia Hansen-Løve



Mia Hansen-Løve débute sa carrière comme actrice dans deux films d' Olivier Assayas : Fin août, début septembre (1998) et Les Destinées sentimentales (2000). La jeune actrice suit ensuite une formation au conservatoire municipal d'art dramatique du Xe arrondissement de Paris. De 2003 à 2005, elle est engagée aux Cahiers du cinéma comme critique. Elle s'intéresse alors à la réalisation, écrit et tourne ses premiers courts métrages. Remarquée, elle réalise son premier long métrage en 2007, Tout est pardonné : le film, présenté à la Quinzaine des réalisateurs, relate les retrouvailles fragiles d'une jeune fille et de son père. Elle revient à Cannes deux ans plus tard avec Le Père de mes enfants, la descente aux enfers d'un producteur en faillite.

Antoine Glémain
France, 2009
1h50

Réalisation et scénario : Mia Hansen-Løve
Photographie : Pascal Auffray
Interprètes : Louis-Do de Lencquesaing, Chiara Caselli, Eric Elmosnino, Alice de Lencquesaing
Distribution : Les Films du Losange
Critique - anglesdevue.com
Critique - cafe-geo.net
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier de presse
Entretien - toujoursraison.com
Page facebook du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques