Drancy avenir




Drancy Avenir est constitué de trois récits qui se succèdent.

D'abord celui du dernier homme à avoir survécu à la « solution finale » lancée contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier survivant va mourir. D'une voix d'agonie, le vieil homme dit la désolation de n'avoir pas su laisser un témoignage à l'épreuve du temps, de l'horreur qu'il a traversée.

Ensuite, c'est au tour d'une jeune historienne qui enquête sur l'ancien camp de concentration de Drancy. Découvrant que l'endroit, toujours habité, est aujourd'hui une cité HLM appelée « Cité de la Muette », un lieu sans mémoire, un décor banal de notre quotidien, la jeune femme conjugue au présent le récit de l'extermination des Juifs d'Europe, et fait ainsi l'expérience de ce que le monde dans lequel elle vit, Paris et sa banlieue, est le monde de la « solution finale ».

Le récit enfin, sur un extrait de Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad, de la remontée d'un fleuve sauvage jusqu'au lieu où sauvagerie et civilisation sont devenues indiscernables...

D'autres auteurs (Robert Antelme, Primo Levi, Walter Benjamin, Georges Perec, Marguerite Duras) sont convoqués pour constituer ce film-enquête, ni fiction ni documentaire, « un cours d'Histoire inquiet » pour le dire avec Vincent Dieutre à partir des traces de la mémoire et celles inscrites dans notre monde contemporain.

Arnaud Des Pallières



Réalisateur, scénariste, chef monteur, chef opérateur, directeur du son. Arnaud Des Pallières fait d'abord des études de littérature avant de se tourner vers le théâtre où il œuvre comme acteur et metteur en scène. Il fait ensuite des études de cinéma à la Fémis durant lesquelles il invite Gilles Deleuze à tenir une conférence et filme : Gilles Deleuze : Qu’est-ce que l’acte de création ? (1988). En 1997, il réalise son premier long métrage, Drancy avenir. Il travaille dans les années qui suivent à deux moyens métrages destinés à la télévision: Is dead (portrait incomplet de Gertrude Stein) et Disneyland, mon vieux pays natal. En 2003 sort son deuxième film, Adieu, et en 2009, Arnaud Des Pallières signe une œuvre insolite, Parc.
France, 1996
1h25

Réalisation et scénario : Arnaud Des Pallières
Photographie : Julien Hirsch
Commentaire : Jean-Paul Roussillon, Hanns Zischler
Interprètes : Aude Amiot, Thierry Bosc, Anne-Lisa Nathan
Distribution : Shellac
Arnaud Des Pallières - cineclubdecaen.com
Arnaud Des Pallières - plpfilmmakers.com
Entretien - objectif-cinema.com
Fiche ACID - lacid.org

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques