Bashing
(Bashing)


Yuko est de retour au Japon après avoir été otage en Irak. Ce retour tourne au calvaire car toute la société japonaise lui en veut après avoir été consternée par l'attention internationale dont Yuko a été l'objet.

Celle-ci est, chaque jour, « brutalisée » par des insultes dans la rue, des coups de fil anonymes, et même par des violences physiques. Licenciée de son travail, son isolement ne fait que grandir en même temps que son désespoir.

Après avoir perdu son père, son unique soutien, l'idée de l'impensable commence à se faire jour en elle : retourner dans le seul endroit où l'expression sur le visage des gens n'est ni froide ni dure, le seul endroit où elle se soit jamais sentie nécessaire.

Bashing est un film assez stupéfiant car la manière dont Yuko va être petit à petit et de plus en plus durement rejetée par son pays nous semble inimaginable. Le film s'inspire très largement de l'histoire d'otages japonais revenus au pays et victimes de harcèlement mais le réalisateur essaye de rendre compte des sentiments qui traversent Yuko qui ne comprend pas qu'elle puisse être ainsi l'objet de tant de haine et de tant d'acharnement. Il aurait fallu qu'elle ne revienne jamais.
Japon, 2004
1h22

Réalisation, scénario et dialogues : Masahiro Kobayashi
Photographie : Koichi Saitoh
Musique : Hiroshi Hayashi
Interprètes : Takayuki Kato, Kikujiro Honda, Ryuzo Tanara, Fusako Urabe, Teruyuki Kagawa, Nene Otsuka
Distribution : Océan Films

Critique - sancho-asia.com
Dossier - festival de Cannes 2005
Dossier GNCR
Entretien (vidéo) - arte.tv
Entretien - humanite.presse.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques