Les Abysses




La trame du film est inspirée des Bonnes de Jean Genet, qui lui-même s'était inspiré du fait divers des sœurs Papin : ces « bonnes » qui assassinèrent leur patronne et sa fille, d'atroce façon et sans mobile apparent, au Mans, en 1933, et qui conduisirent plusieurs intellectuels — dont Jacques Lacan — à des interprétations où s'imbriquaient philosophie, politique et psychanalyse. Jean Genet, dont Papatakis avait produit Un chant d'amour, estimait sa pièce démodée et ne souhaitait pas que Papatakis l'adapte ; Papatakis passa outre et inversa la donne : ce ne sont plus les patrons qui ici tyrannisent leurs domestiques, mais ces dernières qui tyrannisent leurs patrons.

« Le cinéma nous donne sa première tragédie : Les Abysses. Son sujet : le Mal. La partie est perdue d’avance pour tous les personnages puisqu’ils sont damnés ; il faut la jouer pourtant, de bout en bout, jusqu’au double assassinat final, prédit dès la première image, prémédité, inattendu. L’inflexible rigueur de cette œuvre efface jusqu’au souvenir des lentes rivières babillardes qu’on voit traîner sur nos écrans. Le rythme est neuf : brisé, cassé, bondissant, stagnant, syncopé au gré des situations mais progressant sans un répit, sans une digression vers la catastrophe qui est le moteur immeuble du film entier. » (Jean-Paul Sartre)

Nico (ou Nikos) Papatakis

D'origine gréco-éthiopienne, opposant au régime de Mussolini en Éthiopie, il est contraint à l’exil. En 1950 il produit le film de son ami Jean Genet, Un chant d’amour (censuré jusqu’en 1975). Il s’établit à New York, où il rencontre Christa Päffgen, qui deviendra la légendaire Nico. Il aide John Cassavetes à sortir Shadows. De retour à Paris, il réalise son premier film, Les Abysses, inspiré par Les Bonnes de Jean Genet, qui fait scandale à Cannes. Puis Les Pâtres du désordre (1968), Gloria mundi (1975, censuré jusqu’en 2005), La Photo (1987) et Les Équilibristes (1991).

Antoine Glémain
France, 1963
1h30

Réalisation : Nico Papatakis
Scénario : Jean Vauthier
Photographie : Jean-Michel Boussaguet
Musique : Pierre Barbaud
Interprètes : Francine Bergé, Colette Bergé, Pascale de Boysson
Distribution : Gaumont
Entretien vidéo (Cannes, 1963) - ina.fr
Fiche - greek-paris.com
Nico Papatakis - fr.wikipedia.org
Nico Papatakis : entretien vidéo (1967) - archives.tsr.ch

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques