Le Mari de la coiffeuse




Une plage : un enfant enturbanné danse. D’une voix off, Antoine évoque ses souvenirs d’enfance : « Ma mère nous avait tricoté des slips de bain en laine, j’avais 12 ans… J’adorais aller chez le coiffeur, coiffeur qui était une coiffeuse ! Une odeur d’ivresse y régnait … ».

Un jour son père lui demande ce qu’il veut faire lorsqu’il sera grand. Il répond : « Plus tard, j’épouserai une coiffeuse ».

Antoine promène sa quarantaine avec ce fantasme, pénètre dans un salon de coiffure, patiente sur un fauteuil et découvre en même temps que nous les jambes de Mathilde, la coiffeuse. Première rencontre, Antoine paralysé, déjà amoureux, ne sait que dire si ce n’est : « Voulez-vous m’épouser ? » Trois semaines plus tard, il revient et là Mathilde dit oui.

Commence alors une nouvelle vie où tout est irréel : le mariage et leur vie au salon. C’est un huis clos où ils vivent un amour permanent, obsessionnel, ponctué de moments de douce folie. Mais est-ce vraiment le bonheur ? Ou l’illusion du bonheur ?

Patrice Leconte a choisi un salon de coiffure un peu bain turc, un peu arabe avec « une lumière chaude, caressante, langoureuse ». La caméra aussi caresse les décors, les personnages et nous donne un film visuellement réussi, original, bourré d’émotions. Une histoire dont on rêve qui se réalise sous nos yeux avec la baguette magique de Leconte pour saisir les sons, les parfums, les sentiments.

Un film parfois dérangeant, mais plein de douceur, de tendresse et de sensualité.

Patrice Leconte



Après des études à l'IDHEC, Patrice Leconte réalise de nombreux courts métrages, puis publie des bandes dessinées au journal Pilote. En 1973, il réalise un premier long métrage, Les Vécés étaient fermés de l'intérieur, puis rencontre la troupe du Splendid et réalise Les Bronzés (1978) suivi de Les bronzés font du ski (1979), Viens chez moi, j'habite chez une copine (1980), Ma femme s'appelle reviens (1982). En 1984 il réalise un film d'action, Les Spécialistes. En 1986, il est remarqué par la critique avec Tandem. Suivent Monsieur Hire (1988), Le Mari de la coiffeuse (1990), Tango (1992), Ridicule (1995), La Fille sur le pont (1998), La Veuve de Saint-Pierre (1999), L'Homme du train (2002), Mon meilleur ami (2006) et La Guerre des Miss (2009).

Jacqueline Bessin
France, 1990
1h20

Réalisation : Patrice Leconte
Scénario : Patrice Leconte, Claude Klotz
Photographie : Eduardo Serra
Musique : Michael Nyman
Interprètes : Jean Rochefort, Anna Galiena, Roland Bertin, Maurice Chevit, Philippe Clévenot, Jacques Mathou, Anne-Marie Pisani
Distribution : Tamasa Distribution
Extrait
Patrice Leconte - fr.wikipedia.org
Patrice Leconte - site-image.eu

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques