Chaque jour est une fête


Trois femmes, qui ne se connaissent pas, prennent le même bus pour aller à la prison des hommes, dans l’arrière-pays libanais.

L'une d'entre elles est libanaise, l'autre palestinienne réfugiée au Liban et la dernière appartient à la diaspora. Le voyage est soudainement interrompu au milieu du désert car le chauffeur vient d'être abattu...

Chaque jour est une fête est un film qui évoque la situation du Liban aujourd'hui de manière métaphorique : la marche des trois femmes dans le désert comme une véritable quête de sens, relayée par d'autres marches de populations en fuite ou réclamant la vérité sur les nombreuses disparitions qui jalonnent l'histoire récente du pays. Il s'agit aussi de s'interroger sur l'identité de ce pays : un dialogue entre ces trois femmes aux identités multiples est-il possible ?

Le constat général peut paraître assez pessimiste mais, une fois de plus, le seul avenir possible semble entre les mains des femmes.

Willy Durand
Liban, 2009
1h25

Réalisation : Dima El-Horr
Scénario : Dima El-Horr, Rabih Mroué
Photographie : Dominique Gentil
Musique : Pierre Aviat
Interprètes : Hiam Abbass, Manal Khader, Raïa Haïdar
Distribution : Sophie Dulac Distribution
Dossier - commeaucinema.com
Page facebook du film
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques